Pas encore inscrit ? | Passe oublié

dans le désert de Dash-e Kavir (J 2)

10/01/2017 | | 0 commentaire |

dans le désert de Dash-e Kavir (J 2)

dans le désert de Dash-e Kavir

Nous chargeons notre gros sac dans le bus et un plus petit à bord d’une camionnette qui va les transporter, ainsi que nourriture et eau pour trois jours. Ali nous dépose quelques kilomètres plus loin. Le chamelier est déjà là avec ses deux bêtes.
Nous partons en suivant une piste. Une première partie assez plate, avec quelques arbrisseaux épars, puis nous accédons aux premières dunes, modestes celles-ci. La marche devient plus pénible et le rythme de la troupe diminue sérieusement. Comme hier, Florence et moi suivons des voies légèrement parallèles. Elle à droite, moi à gauche. Ce qui lui permet un peu plus tard de gravir les dunes et de suivre leur crête.
Soudain, je lève un animal qui détale à toutes pattes. Je pense à un fennec. Peu après, j’en lève un second. Hossein identifie un lapin. Il est fort probable que le premier en était un aussi.
Des quantités d’empreintes laissées sur le sable. Même si nous n’y assistons pas en direct, voilà la preuve qu’une vie nocturne intense se déroule en ces lieux. Toute une faune se déplace à la faveur de la nuit et de sa fraîcheur, bestioles diverses : insectes, lézards, gerboises...
Lors de la dernière pause de la matinée, Hossein nous indique, très loin devant nous, dans la pente en face, l’emplacement du pique-nique. Il me faut un certain temps avant de pouvoir distinguer le véhicule intendance stationné et les deux dromadaires debout à proximité.
Je prends des repères - car je sais qu’ils disparaîtront de ma vue par moments - et pars seul dans leur direction. Mes commères - dans le sens utilisé par Jean de Lafontaine : « Ma commère la carpe » - mettent un peu plus de temps à quitter les lieux.
Je me dirige d’abord vers une dune fortement piétinée. Sans doute par un troupeau de chèvres. De nombreuses traces, déjà vues, ainsi que les arbustes sérieusement broutés attestent du passage de ces caprins. Hossein et le groupe sont partis plus à droite. Il me faut régulièrement prendre un nouveau repère si je ne veux pas perdre le cap.
Ouf ! Me voici parvenu à leur niveau. Je m’assois à l’ombre du véhicule. Peu à peu le reste de la troupe me rejoint. Mossein nous distribue une tranche de pastèque, fort appréciée. Ensuite, des nouilles avec un peu de crudités. En dessert, une grosse mandarine sans pépins.
Après avoir parcouru 15,770 km, nous atteignons le lieu de campement peu après 16 h, une vaste étendue, légèrement bosselée, avec une végétation éparse. Chaque binôme choisit l’endroit qui lui convient et monte sa tente. Heureusement, j’ai un peu d’expérience dans ce domaine car François découvre. Mais il est plein de bonne volonté et notre abri pour la nuit est assez rapidement en place. Je peux alors offrir mon aide à certaines.
Bientôt, le soleil descend et disparaît derrière la crête « dunaire ». Je viens tout juste d’inventer ce mot. Des tons orangés, avec des bandes bleu clair. A l’opposé, la lune domine les crêtes rocheuses. Elle apparaît maintenant presque pleine et devient de plus en plus lumineuse à mesure que le ciel s’obscurcit. Par contre, une frise plus claire ourle les dunes au couchant. Pour l’instant une seule étoile celle du berger.
La plupart se sont regroupés à l’intérieur de la tente mess. Debout, Anne-Lise prend des notes, le capot de la camionnette en guise de table. Nous sommes trois à nous livrer à ce genre d’activité : Anne-Lise, Florence et moi. Je trouve l’idée bonne et je rejoins la première de l’autre côté du capot. Je termine à la frontale.

 



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
09/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: Premier contact

 Ispahan: Premier contact  Nous partons à pied en direction de la place Royale (meidan-e Imâm, anc. meidam-e Shâh). Très rapidement, nous sommes mis dans l’ambiance. Nous croisons des femmes tout de noir vêtues, entièrement voilées de la tête aux pieds. Seul leur visage apparaît. La plupart sont des femmes d’âge mûr, mais parmi elles, ... Lire la suite

 
09/01/2017 | | 0 commentaire

Visites à Ispahan

Visites à IspahanNous visitons d’abord la mosquée de l’Imam. Un ravissement pour l’œil. Des pans entiers de mur, des voûtes totalement recouverts de carreaux de céramique assemblés pour créer un motif où dominent les bleus intenses, le jaune mais aussi le vert. Des calligraphies de grande taille dont Hossein nous déchiffre ... Lire la suite

 
09/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: mosquée du Vendredi

Ispahan: mosquée du VendrediA 9 h, nous quittons l’hôtel, parcourons une courte distance à pied et rejoignons Ali qui nous conduit en bus jusqu’à proximité le la mosquée du Vendredi. Nous franchissons la première porte donnant sur la place et, juste après, le long d’un couloir, nous découvrons une maquette de l’ensemble de l’édifice ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: dans le bazar

Ispahan: dans le bazarNous empruntons le bazar pour rejoindre la place Royale. Il ne faut pas perdre de vue Hossein qui ouvre la marche. Nous nous faufilons entre les acheteurs et acheteuses éventuels, garons nos pieds afin de ne pas se les faire écraser par les roues des chariots des livreurs. Quelques motos slaloment parmi les passants. Je retrouve là l’ambiance du souk, à ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: les ponts

Ispahan: les pontsNous avons rejoint l’un des cinq ponts qui enjambent en ce moment le sable. Le pont aux trente-trois arches, entièrement construit en brique, qui va bientôt prendre des couleurs ocrées tandis que le soleil décline. Nous traversons. De chaque côté du tablier, des sortes de grandes alvéoles qui s’avèrent lieu de rendez-vous pour des ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: musée de la musique

Ispahan: musée de la musiqueComme hier matin, un petit bout à pied pour rejoindre le bus qui nous dépose devant l’entrée d’un musée privé de la musique, à proximité du quartier de Djolfâ. La visite de ce musée n’est pas inscrite à notre programme mais Hossein nous la vivement conseillée et nous ne le regretterons pas, bien au ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: sur la place Royale

Ispahan: sur la place RoyaleRetour en bus vers le centre d’Ispahan. Il est à peine 15 h lorsque nous en descendons à proximité de la place Royale. Après-midi libre jusqu’à 19 h. Rendez-vous devant le palais Ali Qapu.
La lumière est nettement plus propice pour les photos. J’en profite. Un groupe envisage de retourner à l’intérieur du bazar ...
Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

dans le désert de Dash-e Kavir (J 1)

dans le désert de Dash-e Kavir (J 1)Nous partons pour une journée de randonnée dans le désert Dash-e Kavir qui occupe le centre du pays. Dans cette vaste étendue, loin de la civilisation et de ses contraintes, la gent féminine peut se dispenser du port du voile. A moins qu’elle ne souhaite le garder pour se protéger du soleil.
Nous sommes accompagnés d’un chamelier ...
Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

dans le désert de Dash-e Kavir (J 3))

dans le désert de Dash-e Kavir (J 3))Petit déjeuner à 7 h. Départ une demi-heure plus tard. Comme hier, rapidement, j’emprunte une voie parallèle, voie qui se dessine au fur et à mesure, afin de garder le cap d’une part et de ne pas perdre de vue le groupe d’autre part. Un groupe qui s’étire un peu plus que la veille. Certains accusent la fatigue et deux ne sont pas ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

dans le désert de Dash-e Kavir (J 4)

dans le désert de Dash-e Kavir (J 4)Pas de grasse matinée ! Petit déjeuner à 6 h 30. Tandis que nous nous préparons à partir, arrive un troupeau de chameaux se dirigeant vers l’abreuvoir. Un homme les suit, à moto. Cinq plus jeunes, attendent un peu à distance le départ du troupeau pour se désaltérer à leur tour ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Shiraz: mausolée de Shâh Cherâgh

Shiraz: mausolée de Shâh CherâghDépart en bus à 8 h 30. Direction le mausolée de Shâh Cherâgh. Pour entrer dans l’enceinte, il faut montrer patte blanche. Les hommes passent d’un côté et un employé s’assure qu’ils ne portent pas d’arme. Les femmes passent de l’autre et en ressortent vêtues d’un châdor ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

Mes amis (6 amis)
© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil