Pas encore inscrit ? | Passe oublié

dans le désert de Dash-e Kavir (J 3))

10/01/2017 | | 0 commentaire |

dans le désert de Dash-e Kavir (J 3))

Oasis d'Arousan

Petit déjeuner à 7 h. Départ une demi-heure plus tard. Comme hier, rapidement, j’emprunte une voie parallèle, voie qui se dessine au fur et à mesure, afin de garder le cap d’une part et de ne pas perdre de vue le groupe d’autre part. Un groupe qui s’étire un peu plus que la veille. Certains accusent la fatigue et deux ne sont pas très en forme.
Diverses empreintes. Voici un entrelacs de traces. Je laisse la bride sur le cou à mon imagination et immédiatement j’assiste à l’affrontement de deux lézards mâles, chacun essayant d’intimider l’autre, tandis qu’une femelle alanguie, ivre déjà du plaisir à venir, attend l’issue du combat. D’ailleurs, pour elle, peu importe au quel elle offrira le baiser du vainqueur, sous l’œil attendri de la lune.
Ici ou là, de magnifiques dunes s’étirent, étalant leur flanc généreux en une suite d’ondulations harmonieuses, dont certaines parties apparaissent presque noires.
Après une pause, Sylvie, vraiment pas en forme, monte sur le dos d’un dromadaire. Peu habituée à chevaucher une telle monture, de temps à autre, elle glisse et penche du côté droit. Elle appelle alors à son secours le chamelier. Celui-ci, d’un mouvement énergique, lui repousse la jambe afin qu’elle reprenne une position convenable. C’est donc à une altitude supérieure à celle des marcheurs qu’elle découvre le paysage environnant, jusqu’à la pause déjeuner.
Nous pique-niquons tant bien que mal à l’ombre du véhicule, un peu juste pour abriter douze convives. Quand nous repartons, Elisabeth - qui ne tient pas une forme olympique - demande à poursuivre le trajet en véhicule. Elle prend place près du chauffeur et Mossein s’installe à l’arrière, parmi bagages et matériel.
Florence et moi, nous nous dirigeons vers la gauche. Je la suis à distance. M’en rapprochant, je dévie plus à gauche et gagne une belle dune. Florence la rejoint un peu plus loin et nous progressons alors sur la crête, jusqu’à son extrémité.
Je m’étonne d’apercevoir, vers la droite, la camionnette stationnée, Elisabeth descendue, et le groupe arrêté à proximité. Cela me semble un peu tôt pour terminer l’étape du jour.
Quand Florence et moi arrivons sur les lieux. Hossein repart. Il nous attendait. Nous suivons une partie caillouteuse et attaquons une petite montée pour rejoindre une première piste, puis une seconde. En réalité, il doit s’agir de lacets d’une unique piste. Et soudain, sur notre gauche, nous découvrons l’oasis d’Arousan, perdue dans l’immensité, quelques crêtes en arrière-plan. Nous y descendons. Une oasis presque abandonnée, un seul couple, âgé, y réside encore toute l’année. Le monsieur, puis sa femme acceptent que je les photographie. Elle est occupée à trier une plante - de la menthe je crois - dans une grande cuvette percée de trous. Nous allons plus avant à l’intérieur de cette oasis moribonde. Quelques constructions en pisé en plus ou moins mauvais état. Par contre deux ou trois maisons entretenues qui évoquent des résidences secondaires.
Une partie avec des traces de cultures, à l’ombre de palmiers. Et même un épouvantail, un vêtement orange tendu sur des piquets de bois. Souhaitant photographier des grenades bien rouges, je pénètre dans un carré de terrain et quelle n’est pas ma surprise en découvrant un beau pied de crocus mauves en fleurs. Sans doute s’agit-il de safran.
Initialement, le bivouac était prévu ici mais Hossein en a jugé autrement et nous retournons à l’endroit où stationne la camionnette. C’est là que nous montons les tentes. J’ai mal estimé le terrain, aussi allons-nous dormir légèrement en pente. Bientôt la lune fait son apparition, la lune gibbeuse, précise Hossein. Notre guide ne manque pas de vocabulaire. J’ai déjà entendu ou lu ce mot mais j’avoue que je n’en connais pas le sens exact. En consultant le dictionnaire, au retour, j’apprends que ce terme précise que notre satellite est entre le premier quartier et la pleine lune ou entre la pleine lune et le dernier quartier. En l’occurrence, il s’agit du premier cas, la lune sera pleine lundi.
Aujourd’hui, nous avons parcouru 16,910 km.

 



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
09/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: Premier contact

 Ispahan: Premier contact  Nous partons à pied en direction de la place Royale (meidan-e Imâm, anc. meidam-e Shâh). Très rapidement, nous sommes mis dans l’ambiance. Nous croisons des femmes tout de noir vêtues, entièrement voilées de la tête aux pieds. Seul leur visage apparaît. La plupart sont des femmes d’âge mûr, mais parmi elles, ... Lire la suite

 
09/01/2017 | | 0 commentaire

Visites à Ispahan

Visites à IspahanNous visitons d’abord la mosquée de l’Imam. Un ravissement pour l’œil. Des pans entiers de mur, des voûtes totalement recouverts de carreaux de céramique assemblés pour créer un motif où dominent les bleus intenses, le jaune mais aussi le vert. Des calligraphies de grande taille dont Hossein nous déchiffre ... Lire la suite

 
09/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: mosquée du Vendredi

Ispahan: mosquée du VendrediA 9 h, nous quittons l’hôtel, parcourons une courte distance à pied et rejoignons Ali qui nous conduit en bus jusqu’à proximité le la mosquée du Vendredi. Nous franchissons la première porte donnant sur la place et, juste après, le long d’un couloir, nous découvrons une maquette de l’ensemble de l’édifice ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: dans le bazar

Ispahan: dans le bazarNous empruntons le bazar pour rejoindre la place Royale. Il ne faut pas perdre de vue Hossein qui ouvre la marche. Nous nous faufilons entre les acheteurs et acheteuses éventuels, garons nos pieds afin de ne pas se les faire écraser par les roues des chariots des livreurs. Quelques motos slaloment parmi les passants. Je retrouve là l’ambiance du souk, à ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: les ponts

Ispahan: les pontsNous avons rejoint l’un des cinq ponts qui enjambent en ce moment le sable. Le pont aux trente-trois arches, entièrement construit en brique, qui va bientôt prendre des couleurs ocrées tandis que le soleil décline. Nous traversons. De chaque côté du tablier, des sortes de grandes alvéoles qui s’avèrent lieu de rendez-vous pour des ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: musée de la musique

Ispahan: musée de la musiqueComme hier matin, un petit bout à pied pour rejoindre le bus qui nous dépose devant l’entrée d’un musée privé de la musique, à proximité du quartier de Djolfâ. La visite de ce musée n’est pas inscrite à notre programme mais Hossein nous la vivement conseillée et nous ne le regretterons pas, bien au ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: sur la place Royale

Ispahan: sur la place RoyaleRetour en bus vers le centre d’Ispahan. Il est à peine 15 h lorsque nous en descendons à proximité de la place Royale. Après-midi libre jusqu’à 19 h. Rendez-vous devant le palais Ali Qapu.
La lumière est nettement plus propice pour les photos. J’en profite. Un groupe envisage de retourner à l’intérieur du bazar ...
Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

dans le désert de Dash-e Kavir (J 1)

dans le désert de Dash-e Kavir (J 1)Nous partons pour une journée de randonnée dans le désert Dash-e Kavir qui occupe le centre du pays. Dans cette vaste étendue, loin de la civilisation et de ses contraintes, la gent féminine peut se dispenser du port du voile. A moins qu’elle ne souhaite le garder pour se protéger du soleil.
Nous sommes accompagnés d’un chamelier ...
Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

dans le désert de Dash-e Kavir (J 2)

dans le désert de Dash-e Kavir (J 2)Nous chargeons notre gros sac dans le bus et un plus petit à bord d’une camionnette qui va les transporter, ainsi que nourriture et eau pour trois jours. Ali nous dépose quelques kilomètres plus loin. Le chamelier est déjà là avec ses deux bêtes.
Nous partons en suivant une piste. Une première partie assez plate, avec quelques ...
Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

dans le désert de Dash-e Kavir (J 4)

dans le désert de Dash-e Kavir (J 4)Pas de grasse matinée ! Petit déjeuner à 6 h 30. Tandis que nous nous préparons à partir, arrive un troupeau de chameaux se dirigeant vers l’abreuvoir. Un homme les suit, à moto. Cinq plus jeunes, attendent un peu à distance le départ du troupeau pour se désaltérer à leur tour ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Shiraz: mausolée de Shâh Cherâgh

Shiraz: mausolée de Shâh CherâghDépart en bus à 8 h 30. Direction le mausolée de Shâh Cherâgh. Pour entrer dans l’enceinte, il faut montrer patte blanche. Les hommes passent d’un côté et un employé s’assure qu’ils ne portent pas d’arme. Les femmes passent de l’autre et en ressortent vêtues d’un châdor ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

Mes amis (6 amis)
Zoom sur ...

© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil