Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Ispahan: mosquée du Vendredi

09/01/2017 | | 0 commentaire |

Ispahan: mosquée du Vendredi

Ispahan: mosquée du Vendredi

A 9 h, nous quittons l’hôtel, parcourons une courte distance à pied et rejoignons Ali qui nous conduit en bus jusqu’à proximité le la mosquée du Vendredi. Nous franchissons la première porte donnant sur la place et, juste après, le long d’un couloir, nous découvrons une maquette de l’ensemble de l’édifice. Hossein nous indique les différentes parties et nous donne les premières explications concernant ce lieu. Nous gagnons une salle : d’un côté des piliers de forme cylindrique, surmontés d’un chapiteau carré d’où s’élancent quatre arcs en ogive constitués de petites briques plates scellées sur la tranche, soutenant une coupole ; de l’autre des piliers plus massifs, à base carrée, s’épanouissant, eux aussi, en ogives. Les tranches foncées des briques, séparées par la mince couche blanchâtre du mortier, offrent un assemblage agréable l’oeil.
De là, nous gagnons une salle voûtée très haute. Là aussi, l’on passe d’une base carrée et, avec comme intermédiaire l’octogone, l’on arrive à la partie hémisphérique du dôme. Des murs nus, plus de stuc sur les briques en terre crue apparentes. Je me sens tout petit à l’intérieur d’un tel volume. Il s’agit vraisemblablement de la salle de Malek Shâh.
De là, nous pénétrons dans la cour centrale par l’eivân sud, une des plus vastes d’Iran. Elle mesure 76 m sur 65 m. Je n’en crois pas mes yeux en découvrant la magnificence de cet eivan. En bas de très belles mosaïques de facture classique où domine le bleu. Au-dessus, une calligraphie ornant les trois côtés, puis des stalactites de taille plus grande que ceux vus jusqu’ici mais présentant une originalité : des agencements de points bleus, tous différents, sur fond beige. Deux minarets, pas très élevés, dominent l’eivân, un de chaque côté.
Nous gagnons ensuite l’eivân ouest et, juste après, nous entrons dans une salle dont la voûte retient tout de suite mon attention. La tranche des briques et le joint les séparant formant un ensemble de lignes et de figures géométriques plaisantes à mon regard. Un mehrab, haut de 22 m et large de 8 m, orne le mur de gauche. Deux minbar en bois sculpté encadrent la niche sacrée.
En dessous, une grande salle aux gros piliers et au plafond blancs. Des tapis recouvrent le sol. Nous sommes dans une salle d’hiver pour la prière. Moein éteint la lumière et nous nous habituons peu à peu à la faible clarté diffusée par quelques trous dans le plafond. Une sorte de caisse sur pieds contient de nombreux palets en terre. J’interroge Hossein quant à leur fonction. Lorsqu’un fidèle se prosterne, il pose son front sur le palet. Certains appuient très fort afin d’imprimer les reliefs du palet sur leur front. Ils essaient ainsi de persuader les autres qu’ils sont de bons musulmans.
Retour dans la cour. Des étudiants en architecture, filles et garçons, ont sorti les cartons à dessin et, assis sur le bord d’une plate-forme, reproduisent sur leur feuille blanche telle ou telle partie de l’édifice.
Dans l’angle nord-est de la cour, nous entrons dans une salle où des piliers cylindriques lisses et nus soutiennent un plafond qui présente de nombreux points communs avec ceux vus précédemment. Là aussi, les petites briques et les lignes de joints contribuent à la décoration. De là, nous gagnons une haute salle, Gonbad-e Khaki, un peu semblable à la salle de Malek Shâh. Nous revenons sur nos pas et passons encore quelque temps dans la cour intérieure. J’en profite pour compléter mes photos.

 



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
09/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: Premier contact

 Ispahan: Premier contact  Nous partons à pied en direction de la place Royale (meidan-e Imâm, anc. meidam-e Shâh). Très rapidement, nous sommes mis dans l’ambiance. Nous croisons des femmes tout de noir vêtues, entièrement voilées de la tête aux pieds. Seul leur visage apparaît. La plupart sont des femmes d’âge mûr, mais parmi elles, ... Lire la suite

 
09/01/2017 | | 0 commentaire

Visites à Ispahan

Visites à IspahanNous visitons d’abord la mosquée de l’Imam. Un ravissement pour l’œil. Des pans entiers de mur, des voûtes totalement recouverts de carreaux de céramique assemblés pour créer un motif où dominent les bleus intenses, le jaune mais aussi le vert. Des calligraphies de grande taille dont Hossein nous déchiffre ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: dans le bazar

Ispahan: dans le bazarNous empruntons le bazar pour rejoindre la place Royale. Il ne faut pas perdre de vue Hossein qui ouvre la marche. Nous nous faufilons entre les acheteurs et acheteuses éventuels, garons nos pieds afin de ne pas se les faire écraser par les roues des chariots des livreurs. Quelques motos slaloment parmi les passants. Je retrouve là l’ambiance du souk, à ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: les ponts

Ispahan: les pontsNous avons rejoint l’un des cinq ponts qui enjambent en ce moment le sable. Le pont aux trente-trois arches, entièrement construit en brique, qui va bientôt prendre des couleurs ocrées tandis que le soleil décline. Nous traversons. De chaque côté du tablier, des sortes de grandes alvéoles qui s’avèrent lieu de rendez-vous pour des ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: musée de la musique

Ispahan: musée de la musiqueComme hier matin, un petit bout à pied pour rejoindre le bus qui nous dépose devant l’entrée d’un musée privé de la musique, à proximité du quartier de Djolfâ. La visite de ce musée n’est pas inscrite à notre programme mais Hossein nous la vivement conseillée et nous ne le regretterons pas, bien au ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Ispahan: sur la place Royale

Ispahan: sur la place RoyaleRetour en bus vers le centre d’Ispahan. Il est à peine 15 h lorsque nous en descendons à proximité de la place Royale. Après-midi libre jusqu’à 19 h. Rendez-vous devant le palais Ali Qapu.
La lumière est nettement plus propice pour les photos. J’en profite. Un groupe envisage de retourner à l’intérieur du bazar ...
Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

dans le désert de Dash-e Kavir (J 1)

dans le désert de Dash-e Kavir (J 1)Nous partons pour une journée de randonnée dans le désert Dash-e Kavir qui occupe le centre du pays. Dans cette vaste étendue, loin de la civilisation et de ses contraintes, la gent féminine peut se dispenser du port du voile. A moins qu’elle ne souhaite le garder pour se protéger du soleil.
Nous sommes accompagnés d’un chamelier ...
Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

dans le désert de Dash-e Kavir (J 2)

dans le désert de Dash-e Kavir (J 2)Nous chargeons notre gros sac dans le bus et un plus petit à bord d’une camionnette qui va les transporter, ainsi que nourriture et eau pour trois jours. Ali nous dépose quelques kilomètres plus loin. Le chamelier est déjà là avec ses deux bêtes.
Nous partons en suivant une piste. Une première partie assez plate, avec quelques ...
Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

dans le désert de Dash-e Kavir (J 3))

dans le désert de Dash-e Kavir (J 3))Petit déjeuner à 7 h. Départ une demi-heure plus tard. Comme hier, rapidement, j’emprunte une voie parallèle, voie qui se dessine au fur et à mesure, afin de garder le cap d’une part et de ne pas perdre de vue le groupe d’autre part. Un groupe qui s’étire un peu plus que la veille. Certains accusent la fatigue et deux ne sont pas ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

dans le désert de Dash-e Kavir (J 4)

dans le désert de Dash-e Kavir (J 4)Pas de grasse matinée ! Petit déjeuner à 6 h 30. Tandis que nous nous préparons à partir, arrive un troupeau de chameaux se dirigeant vers l’abreuvoir. Un homme les suit, à moto. Cinq plus jeunes, attendent un peu à distance le départ du troupeau pour se désaltérer à leur tour ... Lire la suite

 
10/01/2017 | | 0 commentaire

Shiraz: mausolée de Shâh Cherâgh

Shiraz: mausolée de Shâh CherâghDépart en bus à 8 h 30. Direction le mausolée de Shâh Cherâgh. Pour entrer dans l’enceinte, il faut montrer patte blanche. Les hommes passent d’un côté et un employé s’assure qu’ils ne portent pas d’arme. Les femmes passent de l’autre et en ressortent vêtues d’un châdor ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Mes photos

Mes amis (6 amis)
© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil